Un sac DOGNIN à l’Exposition Universelle de Milan

Lors de l’Exposition Universelle de Milan, on pouvait voir dans le pavillon français l’exposition TEXTIFOOD, sur le thème : « Nourrir la planète / Énergie pour la vie ».

TEXTIFOOD présente des fibres principalement composées d’espèces végétales, dont une partie est comestible et l’autre est utilisée pour la création de textiles.

A cette occasion et sur proposition de Caroline David, directrice des arts visuels de Lille, nous avons réalisé un sac en fibre de lotus nommé « Canopée », mis en forme à partir de notre procédé breveté de cuir flexible.

La nuit, la fleur refermée du lotus sombre sous la surface de l’eau. A l’aube, elle s’ouvre à nouveau pour s’élever vers la lumière du soleil. C’est pourquoi elle symbolise dans le bouddhisme le cycle des renaissances. Avec ses fibres on produit un tissu imperméable, incroyablement léger et infroissable. Le tissage, long et difficile, est réalisé de façon purement artisanale en Asie.

C’est dire si cette étoffe est précieuse. Pour mettre en valeur ses propriétés, nous avons réalisé un sac à partir d’un procédé exclusif de cuir flexible. Des cornières en cuir viennent donner un volume au tissu. Ainsi il s’élève en trois dimensions pour former un sac, tout en conservant ses qualités : légèreté, douceur, souplesse…